Rep du congo dating sexy profil Free adult chat in mississauga

C’est ainsi que les policiers se mirent à disperser cette foule immense en tirant des balles en l’air et en lançant du gaz lacrymogène.Pris de panique, un groupe de ces manifestants trouva refuge au salon de coiffure de Madame MAKIESE NIENGI Chic pour éviter les effets néfastes du gaz lacrymogène.

Au lendemain des élections du 28 novembre 2011, les contestations électorales ont donné lieu à une intolérance politique à l’égard de l’opposition et des défenseurs des droits de l’Homme.

Les services de sécurité (ANR, Police et Garde Républicaine) se livrent à des arrestations arbitraires et détentions illégales tantôt pour exécuter des ordres hiérarchiques mais parfois de leur propre initiative pour justifier les sommes colossales dont ils sont bénéficiaires en termes de frais de fonctionnement et ainsi légitimer leur action auprès de la hiérarchie.

Révolution commune de KISENSO : victime de tir à bout portant et décédé sur place ; - Monsieur NGUANGUA KAPITA (Adulte) résident sur l’avenue KIZENGA n° 37 Quartier.

KINGUABUA, Commune de LIMETE pourchassé au niveau de 12ème Rue LIMETE, Quartier Résidentiel par une jeep des policiers et poignardé avec une baïonnette au visage ; - Monsieur KAPENDA Jean Claude (Adulte) résident sur l’avenue YONSO n°139 Commune BUMBU, atteint au genou droit par deux balles au niveau de la Maternité de Birmanie; - Monsieur Serge BUKASA (Adulte), résident sur la 7ème Rue n° 37 Quartier De bonhomme, Commune de Matete : grièvement blessé suite à un coup de cross du fusil à l’œil droit au niveau de la 10ème Rue Quartier Résidentiel, Commune de LIMETE ; - Monsieur ILUNGA José (Adulte) résident sur l’avenue Mani Congo Quartier Kingasani/Pascal Commune de KIMBASEKE grièvement blessé suite à une balle ayant traversé sa jambe gauche ; - Monsieur KEM MUANADIMBU, résident à la 7ème rue Commune de LIMETE : tuméfaction au coude de l’épaule gauche et aux deux genoux, et plaies multiples sur son corps suite à l’agression des éléments de la Garde Républicaine, au niveau de la 8ème Rue LIMETE Industriel.

Résumé La violation des droits de l’homme est l’une des questions préoccupantes en République Démocratique du Congo (RDC).

A l’aube de la tenue des concertations nationales, un rapport sur la situation est le bienvenu pour pousser les participants à prendre en compte la question et envisager les mesures appropriées pour faire cesser toute atteinte et/ou promouvoir le respect des droits de l’Homme.

Il a été acheminé au siège de la Ligue des Jeunes du PPRD à la sixième rue, Quartier Industriel, Commune de LIMETE ; - Monsieur NZUMBU LUMBAKI résident sur l’avenue KASALONGU n° 6, Commune de KISENSO : grièvement blessé à la tête, à l’épaule droite, au dos, au pied gauche et au genou droit, alors qu’il se dirigeait au stade des Martyrs pour assister à la prestation de serment de Monsieur TSHISEKEDI comme président de la République.

Il a été percuté par une jeep de la Garde Républicaine qui dispersait les sympathisants de l’UDPS qui se dirigeaient à la même manifestation ; - Monsieur LUNTULU ILONGA, résident sur l’avenue MAÏPILI, n° 44 Quartier MOMBELE Commune de LIMETE, lésions corporelles graves suite aux jets d’eau chaude de la police dispersant les sympathisants de l’UDPS ; - Monsieur MBEYA Brute résident au n° 21/A, Quartier ANUNGA dans la Commune de MATETE, le 09 décembre 2011, blessé par balle qui a traversé la cuisse droite ; - Monsieur KADIMA TSHIBANGU résident au Quartier KUNDA 1, 9/D, Commune de MATETE, ayant reçu une balle à la main gauche ; - Monsieur PUATA NSUMBU , tiré à bout portant par la Garde Républicaine au niveau de l’avenue SENDWE alors qu’il se dirigeait au stade des Martyrs pour y assister à la prestation de serment de Monsieur TSHISEKEDI. Traque des opposants des militants de l’opposition en marge des manifestations publiques Le 14 octobre 2012, lors de l’arrivée de Monsieur François Hollande, Président de la République française, en vue du 14ème Sommet de la Francophonie, plusieurs personnes dont les membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et autres partis de l’opposition étaient amassées le long du boulevard Lumumba scandant des slogans et brandissant des calicots hostiles à son arrivée à Kinshasa.

Notre mission d’enquête a pu noter par exemple les cas suivants : - le 08/12/2011 : Des tirs de la police sur les militants de l’UDPS à la veille de la publication des résultats.

Comments are closed.